La machine à café PicoBaristo de Saeco

Avec sa toute nouvelle machine à café familiale, le fabricant italien frappe un grand coup ! 10 boissons au choix, un design aussi élégant que pratique… Mais qu’en est-il de son usage quotidien ? Verdict après une semaine de test.

Depuis les premières machines à capsules, le principe du café prêt en un clin d’oeil est devenu la norme. Au travail ou à la maison, on aime le fait de pouvoir déguster ce breuvage délicieux dans les 5 minutes…

Breuvage d’ailleurs consommé par plus de 72 % des Français, dont on fait clairement partie ! Donc quand notre magasin PRO nous a proposé de tester le tout dernier modèle de la marque Saeco (d’une valeur de 800 €, quand même), c’était, comment dire… Une évidence ? 🙂

"On s’empresse de lancer notre premier expresso. Verdict : le café est vraiment, vraiment trop bon…"

Une semaine en bonne compagnie

Jour 1  😮

Première impression : bel objet ! Élégant, et plutôt très compact dans son genre. On aura besoin d’une demi-heure environ pour bien suivre chaque étape de l’installation (et nous assurer un café du tonnerre). Petit détail qui nous fait tiquer, néanmoins : l’anse du réservoir d’eau nous semble un peu fragile, au vu du prix et de la robustesse de l’ensemble. Mais on verra bien ! On s’empresse de lancer notre premier expresso. Verdict : le café est vraiment, vraiment trop bon… On sent toute la subtilité de ses arômes (et on se félicite d’en avoir choisi un de qualité chez notre torréfacteur attitré.)

La-machine-à-café-PicoBaristo-de-Saeco
programmes-PicoBaristo-de-Saeco

Jour 2 😊

Il n’y a pas à dire : pouvoir choisir sa boisson via l’écran central ou en appuyant sur les boutons latéraux, c’est incomparable avec le système à molette des autres machines.
On a le choix entre 10 boissons, toutes à base d’expresso. Pour la peine, je prendrai un latte machiatto. Je mets en place le pichet de lait, et c’est parti : une mousse onctueuse, toujours le même goût riche en arômes, à température idéale… On dirait presque le travail d’un barista. En plus, la machine lave la buse automatiquement. Je sens qu’on va vite devenir accro…

Jour 3 😉

Ce matin j’ai dû me lever plus tôt que prévu, et ô miracle, mon conjoint n’a pas entendu un seul bruit de broyeur à grains. Apparemment, c’est grâce à la céramique. Elle engendre un bruit plus aigu que la moyenne, qui est ensuite étouffé par la double-fermeture à couvercle et portière. Et puis, si les arômes semblent toujours aussi bien préservés, c’est surtout grâce au joint d’étanchéité qui évite le contact des grains avec l’oxygène, et à l’inox qui stoppe les UV. Bref, il faut croire qu’ils ont vraiment pensé à tout, chez Saeco.

Jour 4 😊

Une fonction que je n’avais pas remarquée : quand on oublie de remettre un élément à sa place, chose peu commune, la machine nous le signale à l’écran.
C’est plutôt agréable de se sentir accompagnés de cette façon dans l’utilisation… Autre petite découverte du jour : quand mon conjoint a décidé d’utiliser son grand mug pour un cappuccino, il lui a suffi de retirer la buse pour avoir une hauteur plus importante.
Le détail qui tue, quoi.

cafe-PicoBaristo-de-Saeco

Jour 5 😊

Je me rends compte que, heureux comme des gamins quand on a installé la machine, on s’est contentés de poser juste à côté les petits accessoires fournis dans l’emballage. Un pinceau, une bandelette pH, un bâton de lubrifiant, et une cuillère doseuse. En même temps, la machine est tellement conçue pour se faire oublier… Un bac à eau d’1,8 l pour environ 20 cafés, un filtre à eau qui dure deux ans, un bac récupérateur d’eaux usées… Bref, vous voyez le tableau !

Jour 6 😉

Ce soir on a reçus des amis à dîner. Pour clore le repas on a pu tester deux expressos en simultané, et aussi préparer un déca sans avoir à recharger la machine, grâce au compartiment à café moulu qui complète celui du café en grains. Tout le monde s’est aussi accordé pour dire que ce café-là n’avait rien à voir avec ceux des machines à capsules qu’ils utilisent habituellement. Exit, le goût de brûlé plus ou moins prononcé, et place à toute la vraie richesse d’un bon café !

Jour 7 😊

On est dé-fi-ni-ti-ve-ment conquis ! Et sur tous les plans : confort d’utilisation, facilité d’entretien, nombreux choix et paramètres, qualité de la boisson, solidité de l’engin… Seul bémol, son prix, bien sûr. Mais quand on fait le calcul, une fois l’investissement fait, on divise quasiment par deux le budget mensuel dédié aux paquets de café en grains, comparé à l’achat de capsules… Et pour un tel plaisir tous les matins, on pense que ça en vaut clairement la peine. Sans compter la réduction des déchets !

La machine à café PicoBaristo de Saeco 1

En résumé 

  • Une machine très agréable
    à utiliser

  • Une grande variété de boissons
    à personnaliser

  • Un entretien minime

  • Un prix un peu élevé

Cet article est un extrait de notre magazine “Côté PRO” disponible chez votre revendeur PRO.
N’hésitez pas à le demander à l’accueil du magasin.

Laisser un commentaire