fbpx

1. Un tri bien fait

Ça peut sembler évident, mais nul n’est à l’abri d’un petit accident ! Vêtements délavés, transferts de teintes… Pour l’éviter, on sépare bien les couleurs claires des couleurs sombres, et les textiles par catégorie : coton, synthétique, laine… En effet, chacun d’entre eux a son propre seuil de température, mais aussi de vitesse d’essorage et de durée de cycle. En respectant cela, adieu les déformations et autres déconvenues.

2. Se référer à l'étiquette

se-referer-a-l-etiquette

Les indications qu’elle affiche ne sont pas là pour être ignorées ! Alors mieux vaut les lire scrupuleusement : pour le “lavage à la main”, optez pour l’huile de coude. Le programme “linge délicat” de votre machine peut aussi convenir. Pour le “nettoyage à sec”, on ne fait pas d’impasse : le pressing utilise pour ça un solvant adapté, qui n’a rien d’aqueux. Il reste donc le meilleur moyen de préserver vos pièces d’exception.

3. Ne pas surcharger le tambour

Alors même que l’on pense économiser du temps et de l’énergie en mettant à laver un maximum de linge, c’est le contraire qui se produit : trop serrés les uns contre les autres, vos vêtements et autres taies d’oreiller ne seront pas lavés correctement, et pourront même ressortir encore savonneux. Sans compter qu’ils seront mal essorés. Donc on prend son mal en patience, et on fait plusieurs lessives d’affilée si nécessaire !

astuce-lessive

La bonne astuce

Selon la lessive que vous utilisez, les vêtements en jean peuvent ressortir aussi rigides que du carton… Pour éviter cette déconvenue, placez deux balles de tennis dans le tambour. Une astuce qui permettra aussi d’assouplir vos couvertures, oreillers, et linge en duvet
de façon générale !

balles-de-tennis

4. Bien choisir ses produits de lavage

Aujourd’hui, on trouve une pléthore de lessives aux vertus différentes. Il est néanmoins possible de se simplifier la tache (oui, ceci est bien un jeu de mots !).
En poudre, la lessive sera très efficace comme détachant.
Liquide, elle préservera mieux l’intensité des couleurs (mais contiendra aussi plus de conservateurs…).
Le format capsule semble être le meilleur compromis : réunissant ces deux atouts, il est aussi ultra-pratique.
Pour le linge délicat, on mise sur un shampoing spécialement conçu à cet effet.
Et petite astuce : ajoutez un peu de bicarbonate de soude à votre produit : il renforcera son action.

Bien-choisir-ses-produit-de-lavage

5. On entretient la bête

On ne lave pas son linge dans une machine sale ! Commencez par lancer un cycle à vide à 60 °C, avec une lessive antibactérienne (ces lavages se font à la fréquence indiquée par le fabricant). Nettoyez également les rebords du tambour et l’intérieur de la porte de votre machine à laver. Enfin, pour éviter les résidus de mauvaises odeurs, retirez votre linge du tambour dès que le lavage est terminé, et laissez ce dernier ouvert afin qu’il sèche à l’air libre.

Cet article est un extrait de notre magazine « Côté PRO » disponible chez votre revendeur PRO.
N’hésitez pas à le demander à l’accueil du magasin.

Laisser un commentaire

Fermer le menu